Morlaix/ Montroulez « Semons la culture vivante »

Contribution de Morlaix Alternative Citoyenne

La culture permet d’éveiller la pensée, d’aiguiser le regard, de faire société, de conjuguer ouverture et quête d’identité. Mais, si Morlaix est une ville de culture, la politique actuelle est inappropriée.

Tout d’abord, certains investissements dérivent sans réel objectif. Ainsi, rue de Paris, le projet passe successivement de « bibliothèque » à « tiers-lieu » et désormais « plateforme culturelle ».

Ensuite, la dispersion des moyens compromet le bon fonctionnement des structures existantes. Morlaix Co a financé l’espace des sciences à la Manu et la maison Penanault. Parallèlement, la ville lance la plateforme rue de Paris et la rénovation du Musée, qu’elle n’a manifestement pas les moyens de mener à bien (et si nous sommes élu.es, nous le dirons clairement à nos partenaires en leur demandant d’en tirer les conséquences). Dans le même temps, des équipements comme la bibliothèque ou la MJC ne sont pas aux normes handicap.

Autre carence, l’identité bretonne de la ville, qui pourrait conforter son attractivité, est passée sous silence et Morlaix est l’une des seules agglomérations sans « maison de la Bretagne ».

Enfin le « FAR », qui faisait de Morlaix une ville phare des arts de la rue, a été remplacé par le « fade ».

Nous voulons agir différemment : fixer un cap  (soutien aux créateurs, accessibilité de tous aux œuvres, spectacles et apprentissages), fédérer les acteurs locaux, agir en cohérence avec Morlaix Co (transfert du théâtre) et redonner à la ville sa dimension bretonne et maritime.

Laisser un commentaire