Faut il armer la Police municipale ?

« Ouest France » nous a posé cette question pour un article paru dans l’édition du 25 janvier. Voici notre communiqué:

Position de « Morlaix Alternative Citoyenne » concernant le port d’arme de la police municipale.

La police nationale est armée, elle tire cette légitimité de l’argument principal qu’elle « a pour mission de veiller à la sécurité, prévenir les troubles à l’ordre public et lutter contre la délinquance ». En Irlande la police nationale n’a pas d’armes et pourtant elle est tout autant efficace en ayant créé un rapport de confiance avec les habitants(e)s.

  La police municipale quant à elle incarne, une nouvelle forme de police de proximité, d’aide aux personnes, proche des demandes des administrés et intervient pour garantir la réglementation municipale (stationnement, taille de haies, sécurité des bâtiments communaux, arrêtés particuliers, circulation lors de travaux, etc.) et pour œuvrer à la sécurité et à la tranquillité des habitant(e)s.

Le rapport de cette police envers ses habitants repose donc sur la confiance et le respect. Une arme crée un fossé, un rapport de pouvoir qui dégrade ces relations.

Morlaix Alternative Citoyenne est opposée au port d’armes par la police municipale. Dans le même registre, il faut privilégier la présence humaine (police municipale, médiation, éducation spécialisée) plutôt que la vidéosurveillance, coûteuse et inefficace, liberticide et démagogique.

De plus, le fait d’instituer le port d’arme aux municipaux serait une grave erreur politique, car cela ne ferait que conforter le désengagement de l’état dans les services publics de proximité et signer à terme la fermeture déjà annoncée du commissariat de Morlaix.

Laisser un commentaire