Lettre n° 18 : Pour une ville accessible à tous

La situation de handicap, c’est la rencontre entre une personne et un environnement matériel ou social inadapté aux capacités de cette personne. Chacun.e peut, à tout moment, y être confronté.e parce qu’une forme de « validisme » prévaut dans l’aménagement des villes, qui sont essentiellement conçues pour des personnes adultes disposant de toutes leurs capacités physiques et intellectuelles. Comment rendre nos cités plus inclusives pour que les personnes âgées, les femmes enceintes, les jeunes enfants, les personnes porteuses des séquelles d’un accident…

Lire la suite

Lettre n° 17 : Faut-il interdire la publicité extérieure ?

La publicité est omniprésente. Beaucoup d’entre nous n’y prêtent guère attention et pensent ainsi échapper à son emprise. En réalité, elle est d’autant plus insidieuse qu’on la remarque à peine. D’ailleurs, si sa profitabilité n’était pas avérée, comment expliquer les sommes considérables qu’elle engloutit ? Un outil de domination pour les grandes firmes L’un des problèmes que pose la publicité, c’est qu’elle donne un avantage concurrentiel aux grandes entreprises. Les multinationales déploient des moyens publicitaires sans commune mesure avec ceux…

Lire la suite

Lettre n° 16 : Des déplacements doux pour oxygéner la ville ?

Insécurité, congestion, bruit, pollution, colonisation des espaces, dégradation du patrimoine : la priorité à la voiture asphyxie la ville, favorisant le départ des habitants et la fermeture des commerces. Vélo et marche représentent-ils une alternative ? Les atouts du vélo et de la marche La moitié des déplacements font moins de 4 Kms. Sur ces distances, le vélo s’avère plus rapide que l’automobile « de porte à porte ». Comme la marche, il est économe en aménagements urbains et peu gourmand en…

Lire la suite

Lettre n°15 : Alerte sur la ville !

Au moment où Morlaix vient d’adopter son budget pour 2020, quel est l’état de la ville ? Le diagnostic qu’on peut établir à partir des données officielles (celles des recensements 2014-2018, que l’INSEE affecte à l’année 2016) est particulièrement préoccupant. Sommes-nous en mesure de réagir ? Une population qui s’effondre La population morlaisienne subit une lente érosion depuis plusieurs décennies. Mais, dans les dernières années, la chute s’est brutalement accélérée. La population est passée de 15549 habitants en 2011 à…

Lire la suite

Lettre n° 14 : Montroulez, ur gêr eus Breizh / Morlaix ville bretonne

D’aucuns associent la notion d’identité à l’idée de fermeture et de rejet de la différence. Nous la concevons au contraire comme le socle d’une diversité, source d’échanges et d’ouverture aux autres : Morlaix doit affirmer son identité bretonne. Sauver la langue Au siècle dernier, en imposant l’usage exclusif du français, l’école a participé à l’étouffement la langue bretonne. Elle doit aujourd’hui contribuer à sa sauvegarde. En effet, s’il reste 19% de locuteurs dans le pays de Morlaix, leur moyenne d’âge…

Lire la suite

Lettre n° 13 : Que nature et ville s’enchevêtrent !

Morlaix n’est pas une ville hors sol : ce qu’elle est, elle le doit à l’espace qui l’entoure, à la terre où elle s’édifie, à l’eau qui la traverse. Morlaix, ville d’eaux Morlaix est née au fond d’un estuaire, au confluent de 2 rivières, là où se trouvait le premier gué en venant de la mer. Mais elle semble avoir renié ses origines. Les rivières ont été en partie recouvertes pour laisser place à des parkings. Les accès en ont…

Lire la suite

Lettre n°12 : Des déchets à ne plus savoir qu’en faire

La gestion des déchets ménagers est l’une des principales compétences de Morlaix Communauté. C’est même celle qui pèse le plus, avec un coût de 260 euros par foyer fiscal. 50 000 tonnes sont collectées chaque année, soit en moyenne près d’une tonne par personne (dont 250 Kgs de « poubelle noire », le reste dans les sacs jaunes, conteneurs verre et apports en déchèterie). Pourquoi tant de déchets ? Les explications sont multiples : prolifération des objets industriels jetables et disparition des…

Lire la suite

Lettre n° 11 : Coopérer pour avancer

Quand d’autres communes s’organisent en réseau pour mettre en œuvre la transition écologique (terme préférable à celui de « développement durable »), Morlaix reste à l’écart et agit peu. Pourtant, une commune peut tirer parti des expériences menées par d’autres et du partage de services. En voici trois exemples. BRUDED, un réseau d’échanges d’expériences BRUDED (Bretagne rurale et urbaine pour un développement durable) est une association créée en 2005 qui regroupe aujourd’hui plus de 160 communes et intercommunalités des 5 départements bretons….

Lire la suite

Lettre n°10 : Le déclin du commerce de centre-ville, une fatalité ?

Le commerce morlaisien est sinistré. Le qualificatif peut faire peur. Il envoie un message négatif, alors que des commerçants multiplient les efforts pour se maintenir à flot et tenter d’insuffler un peu de dynamisme au centre-ville. Mais se voiler durablement la face ne rend service à personne : il est temps de prendre le problème à bras le corps. Un diagnostic alarmant : arrêtons de faire l’autruche Les élus aux manettes tiennent des propos lénifiants. Mme Le Brun déclarait tout…

Lire la suite